Tours

Berbère incursions contraints de construire des tours d'observation à alerter les populations côtières.

TORRE EBRÍ

Située à une altitude de 499 m, dans la "Sierra de Irta", ses origines semblent remonter au XVI ème siècle lorsque les incursions berbères obligèrent à construire des tours de vigie, pour pouvoir avertir les populations du littoral méditerranéen qui souffraient des "razzias" en plus ou moins grande mesure. Les populations côtières étaient affectées par des vols et des captures de prisonniers pour lesquels une rançon élevée était réclamée.

Construite sur une base circulaire de 5.5 m de diamètre, elle s'élève jusqu'à 8,5 m du sol. â l'intérieur on peut y observer les pièces auxquelles on accédait par des escaliers fait à main. La vue porte jusqu'à Peñiscola, Alcalá de Xivert, "Torrenostra", "Montes del Desierto de Las Palmas" et naturellement tout le paysage d'Alcossebre.

Son accès se fait par la route de "El Pinar" et depuis les environs de la voie qui porte jusqu'à la "Ermita de Santa Lucia" et "San Benet", par un chemin existant, le promeneur peut couvrir les 2,5 km environ du trajet en 45 minutes.

TORRE DE CAP I CORP

La tour de "Cap i Corb" se trouve dans le hameau du même nom, dans la commune d'Alcalà de Xivert. Le château de Xivert, possède un groupe de tours qui forment ce que l'on a appelé le réseau d'alerte et vigie du château. Entre celles-ci la plus connue était celle de "Cap i Corb".Il existe des nouvelles qui parlent que le commandeur de l'Ordre de Montesa fray Luis Despuig en commanda la construction le 28 avril 1427 à l'embouchure de la rivière "San Miguel" et à côté du littoral par lettre publique devant Miguel Villaforta.

Sa plante est carrée et elle atteint une hauteur de 13 mètres. L'accès en est facile, on y arrive depuis le chemin de "Cap i Corb" ou bien par le chemin de "l'Atall" en traversant l'embouchure de la rivière. Depuis cet endroit on peut profiter des plages qui portent le nom de la tour.